Nos actions

Les actions de Sems International sont réparties selon les différents temps de la mission de volontariat.

Définition du Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) avec Sems International

Le statut du VSI et les conditions de mise en œuvre de ce volontariat sont définis par la loi du 23 février 2005.

– Les missions sont ouvertes aux personnes de plus de 21 ans

– Les missions durent de un à deux ans

– Les volontaires bénéficient d’une protection sociale complète : sécurité sociale, mutuelle, assurance rapatriement, responsabilité civile

– Le billet aller-retour est pris en charge

– Le volontaire est logé et nourri sur place par le partenaire local

– Une indemnité de subsistance de 100€ mensuels minimum est versée

– L’Allocation d’aide au Retour à l’emploi (ARE) est versée au retour de mission aux volontaires ayant cotisé auparavant (partir en Volontariat de Solidarité Internationale est un motif légitime de démission).

> Vous trouverez également d’autres informations sur le statut VSI sur le site de France Volontaires

Pour qui :

– Les travailleurs éducatifs et sociaux envoyés par Sems International sont éducateurs spécialisés, moniteur-éducateurs, assistants sociaux, conseillers en économie sociale et familiale, travailleurs d’intervention sociale et familiale, éducateurs de jeunes enfants, aides médico-psychologique, ergothérapeutes, psychomotriciens, art-thérapeutes, accompagnateurs handicap sensoriel, etc.

– Ce sont des professionnels diplômés ou avec une expérience significative.

Auprès de qui :

Les volontaires Sems partent auprès de structures locales pour répondre à une demande : Sems International n’envoie des volontaires qu’auprès de structures qui ont exprimé un besoin localement.

Avant de partir en mission de volontariat, il faut compter entre 3 et 6 mois pour avoir le temps de se former et se préparer à cette expérience.
La qualité de la préparation au départ est proportionnelle à la qualité des missions de volontariat. Il s’agit de plus d’une exigence de Sems International de former et d’accompagner au mieux les volontaires afin que l’expérience de service et de rencontre qu’ils auront avec les partenaires locaux soit de qualité à la fois pour le volontaire mais également pour les personnes auprès de qui il travaillera.

 

La formation comprend 2 grands ensembles :

  • Un stage de préparation au départ de 5 jours pendant lesquels sont abordés les enjeux interculturels, le suivi administratif pendant la mission, les questions de santé, les questions sécuritaires, le contexte géopolitique.
  • Une formation spécifique à la pratique du travail social, éducatif et médico-social dans un contexte culturel différent, parfois déstabilisant, pour que cette expérience soit vécue dans un esprit de découverte, de respect des pratiques et d’enrichissement mutuel.

En plus d’un accompagnement pour l’organisation et le vécu de leur mission de volontariat, les volontaires Sems International bénéficient de :

  • Un Groupe d’Analyse des Pratiques (GAP)

Un GAP rassemble des professionnels qui, dans le cadre de leur mission, sont exposés à des situations qui peuvent générer un investissement émotionnel fort et potentiellement du stress, du doute ou de la souffrance psychique.

L’objectif d’un GAP est de pouvoir partager entre pairs des situations qui questionnent, troublent, perturbent et qui peuvent générer des difficultés afin de favoriser la prise de distance avec ce qui est vécu (notamment pour des métiers dans lesquels il y a un fort investissement en terme de valeurs et d’éthique.) Ce groupe permet donc de partir de ce que l’on vit dans le travail pour entrevoir, pointer, plus ou moins facilement, les difficultés et les partager dans un climat de non-jugement. Cette démarche a pour objectifs de favoriser l’allégement émotionnel, de diminuer le possible sentiment d’isolement ou la perte de sens de ses missions. Un GAP n’a pas vocation à donner des solutions pratiques mais la réflexion peut amener un changement sur sa propre pratique. (Les solutions peuvent être trouvées auprès d’autres personnes ressources.)

Le GAP, animé par un tiers, qui n’a pas de relation hiérarchique avec les participants, permet donc un libre espace de la parole et fonctionne dans le respect de la confidentialité des échanges. Ce que chacun vit à titre individuel devient un objet de partage collectif.

Concrètement : Un planning est établi avant le départ en mission et donné lors d’une 1ère rencontre avec l’animateur du GAP, ce qui permet à chacun, en fonction du lieu dans lequel il se trouve, de s’organiser pour être présent (connecté) 2h00, en moyenne 2 fois par trimestre. Les professionnels se retrouvent en petit groupe (maximum 10 personnes) devant leur écran. L’animateur est un professionnel formé à l’écoute et à l’analyse de pratique.

  • Un Réseau d’Experts Thématique (personnes ressources)

Les membres fondateurs de Sems International sont des travailleurs sociaux ou gestionnaires de projets expérimentés, sur des thématiques diverses : handicap, enfants en situation de risque, violence conjugale, monde de la rue, prostitution, migrants, etc. Ensemble, ils constituent un réseau d’experts, basé en France et disponible à la demande des volontaires et des partenaires locaux pour répondre aux questions et leur venir en appui. Ce groupe sera au fur et à mesure renforcé par d’autres personnes ressources afin de permettre au volontaire un éventail le plus complet possible.

  • Les volontaires Sems International bénéficient au retour d’une session de debriefing.
  • Travail social, aide à la personne, lutte contre la précarité, accompagnement des personnes handicapées sont mis en œuvre différemment d’un pays à un autre, dépendamment des services publics disponibles, du rôle de la société civile, des politiques, de la culture et de la société propre à chaque pays. Des pratiques différentes de celles utilisées en France, méritent d’être mises au jour et diffusées pour permettre un échange de bonnes pratiques. Grâce au retour sur expérience et au témoignage des volontaires, Sems International compile les différentes pratiques et experiences professionnelles pour les mettre à disposition des travailleurs sociaux, des volontaires et des partenaires locaux.